Pourquoi faire manipuler un couteau par les enfants dès notre premier atelier ?

Un couteau n’est pas un jouet, mais ce n’est non plus une arme.
Un couteau est un outil.

De ce fait, la manipulation d’un couteau requiert d’apprendre l’importance du principe des règles qui serviront dans l’ensemble des ateliers mais aussi dans la vie de tous les jours.

En effet, les enfants entendent toujours des règles qui leur sont la plupart du temps imposées par l’adulte.

Dans cet atelier, nous les invitons à décrire les dangers d’un couteau, pour arriver petit à petit à ce qu’ils établissent eux-mêmes les règles dans le but d’éviter de se faire mal et d’éviter également de blesser les autres.
En émanant d’eux, ces règles sont mieux comprises et retenues.

Avec cet atelier, les enfants apprennent une des bases de la citoyenneté : la délibération et la législation d’une loi pour le bien commun, celle de ne pas porter atteinte à soi et au autre.

La police vient du grec polis qui signifie “la cité”, donc la société dans son ensemble. Polis à donné le terme latin de politeia pour le régime politique, soit la citoyenneté. Les règles sont rédigées pour faire société. L’acte de citoyenneté est de les établir ensemble, les respecter soi même et les faire respecter aux autres.

Une fois les règles mises en place, l’animateur montre les bases pour la fabrication d’un objet ou d’un jouet bien défini.
C’est avec le regard de l’animateur que l’enfant appréhende cet exercice. S’il est en difficulté, l’enfant est incité dans un premier temps à aller demander de l’aide à un autre enfant qui pourrait l’aider.
L’animateur n’est là qu’en cas de recours et de rappel des règles de sécurité.

Dans cette exercice, l’autonomie et la coopération sont placées en exergue.

Pour leur sécurité par rapport à leur âge, nous avons choisi un OPINEL, car il est repliable et assuré d’une bague de sécurité à la fermeture comme à son ouverture (la lame ne se repliera pas sur leur doigts).
Ce couteau est également à bout rond, spécialement conçu pour les enfants, pour éviter qu’il soit planté.

       

Règles que les enfants sont amenés à trouver par eux-mêmes :

couteaux Opinel

1 Je m’assois avant d’ouvrir le couteau

2 Je vérifie qu’il n’y a personne près de moi : je fais un cercle du bras (bras tendu et couteau fermé) en vérifiant que je ne touche personne.

3 J’ouvre le couteau avec précaution, en tirant sur le dos de la lame et sans jamais mettre ses doigts sur le tranchant.

4 Je tourne la virole (bague de sécurité) de manière à bloquer la lame pour qu’elle ne se referme pas sur mes doigts.

5 J’utilise toujours le couteau vers l’extérieur (jamais vers moi).

6 J’utilise le couteau vers le bas, pour que si la lame dérape, elle se plante dans la terre et non dans la jambe de celui qui passe.

7 Pour couper une branche en deux, je la pose au sol et surtout pas sur la cuisse.

8 Avant de me relever, je tourne la virole et je referme le couteau en poussant sur le dos de la lame et en faisant bien attention de ne pas laisser les doigts sur la fente dans laquelle la lame va se ranger.

L’entretien de l’outil est également important (fiche incluse avec le couteau) :
le couteau doit être bien aiguisé afin que l’enfant n’ait pas à forcer le geste.